I said you wouldn't understand

A ma mort, je souhaite léguer mon corps à la science fiction. Steven Wright

Effrayant

Souvent, en entrant dans une librairie ou une bibliothèque, je ressens une pointe de culpabilité, celle de ne pas me réserver, au quotidien, assez de temps pour ouvrir un livre. Je suis comme un astronaute qui pour la première fois regarde la Terre depuis son orbite: tous ces livres que je n'ouvrirai JAMAIS sont comme l'immensité bleue devant laquelle je ne suis rien.
Pour preuve, mes statistiques GoogleReader. En bleu les fils auxquels je suis abonné (donc, à priori, tout ce que je souhaite lire sur la toile).
En orange : ce que je lis vraiment. Effrayant.

Chérie, tu as payé l'E.A.U. ?



Il s'agit d'un canal creusé par le Sheikh local. Ca ne se trouve qu'aux Emirats Arabes Unis...